Aspiration des glandes sudoripares

La transpiration excessive peut être extrêmement désagréable pour les personnes concernées, en particulier lorsqu’elle survient même sans effort physique et par temps frais. Dans ce cas, la chirurgie plastique a la solution, efficace et peu invasive : l’aspiration des glandes sudoripares.

Avant le traitement proprement dit, le patient est soumis à un test d’intensité d’iode et à la technique de tumescence. De minuscules incisions sont ensuite pratiquées sous la surface cutanée, les glandes sudoripares sont aspirées dans les parties du corps concernées et la peau est fixée à l’aide de sparadraps et d’un pansement. Les patients peuvent quitter la clinique deux heures après la fin du traitement. Si le pansement doit être porté pendant une semaine suivant l’intervention, les résultats durables ne sont visibles qu’après environ 6 mois.
L’aspiration des glandes sudoripares n’entraîne généralement pas de complications graves. Dans certains cas, il peut toutefois y avoir des saignements, des troubles de la cicatrisation et des formations de cicatrices qui nécessitent un traitement de suivi.

Les patients doivent être bien conscients que si des complications surviennent à la suite d’une aspiration des glandes sudoripares effectuée pour des raisons purement esthétiques, les caisses d’assurance maladie ne prennent pas en charge ou seulement en partie les frais des traitements postopératoires et les mesures correctives. Souscrire à une assurance de prise en charge des frais postopératoires de safe4beauty couvre ce risque financier.

Zurück zur Übersicht